Tomates

 

En ce moment,
la PLANTATION des tomates et leur développement...

Le choix des parcelles pour la plantation

Les tomates sont plantées sur des parcelles interdites de :

  • Désinfection chimique.
  • Epandage de boues de station d’épuration et de fumier.

Une parcelle ne peut être utilisée pour la production de tomates plus de 3 années consécutives. Après 3 années, le sol est :

  • Soit laissé en repos, en pratiquant une rotation avec d'autres cultures de 2 ans minimum,
  • Soit désinfecté à la vapeur d’eau.

La plantation des plants de tomates

Nos variétés de tomates sont de type Midlife et sont référencées par Tomates de France. 3 types de tomates sont cultivés :

  • La tomate ronde
  • La tomate cerise
  • Le coeur-de-boeuf
  • La tomate grappe
gros plan d'un plant de tomate

Nos plants de tomates sont fournis par des pépiniéristes.
Ils sont tracés et leur bon état sanitaire est garanti par leur passeport phytosanitaire.

Les plantations sont réalisées en pleine terre et en hors-sol, sous abri plastique, de fin mars à début juin. L'abri permet de :

  • Protéger les tomates contre les variations climatiques, pour réduire les traitements phytosanitaires.
  • Obtenir une qualité et une quantité de tomates régulières toute la saison, quelle que soit la météo, pour assurer les commandes.

L'irrigation des parcelles et la fertilisation

L’eau d’irrigation provient d'un forage dans la nappe phréatique. Cette eau est analysée à chaque début de campagne. Chaque rang de tomate est irrigué précisément par goutte à goutte.

La fertilisation est raisonnée

Avant plantation, une analyse de sol est réalisée pour juger des fertilisants à apporter.
En cours de culture, des tests azote sont réalisés tous les 10 jours, afin de connaître le besoin des plantes et d'évaluer la quantité d’engrais à apporter.

La taille et la pollinisation

Les plants de tomates sont taillés : les bourgeons sont supprimés quand ils atteignent 5 à 8 cm de long.
Pour assurer une bonne pollinisation des fleurs de tomate, des ruches de bourdons sont disposées dans les abris. Une fécondation homogène garantit le rendement des plantes et des tomates de qualité.

La protection phytosanitaire

Des auxiliaires de culture (insectes prédateurs naturels des insectes nuisibles) sont introduits dans les abris pour lutter contre les insectes nuisibles et limiter les traitements.

Les quelques traitements phytosanitaires sont raisonnés : utilisation de produits homologués, observation et piégeage des insectes, respect des seuils d'intervention et des restrictions d'emploi ...
Une analyse de résidus est réalisée par un organisme de contrôle indépendant. Elle permet de vérifier le respect des Limites Maximum Résidus et la non utilisation de produits interdits.